Aïd El Adha à Relizane

Une fête placée sous le signe d’une pandémie


La ville de Relizane régnait durant cette matinée un vide inhabituel pour un premier jour de l’Aïd. Cette image résume à elle seule l’ambiance d’une fête placée sous le signe d’une pandémie inédite.

Si certaines familles ont décidé par crainte du virus d’éviter le sacrifice cette année, d’autres par contre insistent. Néanmoins, l’ambiance habituelle n’est pas au rendez-vous. En effet, la peur a fini par prendre le dessus chez des Relizanais qui ont décidé de suivre la voix de la raison et des professionnels, contrairement à ceux qui tiennent à fêter l’Aïd en prenant des risques. Pour ce père de famille « Pas de moutons cette année chez moi « Je me protège, aussi protéger mes enfants et même mon entourage, le cœur déjà n’y est pas, avec le départ de centaines de personnes à cause du Covid-19 et par respect à leur mémoire, on préfère, ma famille et moi, éviter le sacrifice ».Pour cette maman. « le sacrifice n’est pas une obligation et on est en pleine crise sanitaire, je veux faire partie de la solution et non pas du problème, car je m’attends au pire ; après l’Aïd on va assister à une hausse importante plus grave que celle que nous vivons actuellement et puis les conditions ne le permettent pas, ça ne fera que compliquer la situation, notamment du fait qu’une partie du peuple demeure indisciplinée ». Pour ainsi dire, ce virus a bouleversé la vie des gens, la crainte et la peur du lendemain de l’Aïd sont les principaux facteurs qui ont poussé nombre de citoyens à renoncer au rituel du sacrifice. Cependant, pour d’autres il est impossible de laisser l’Aïd passer sans le sacrifice. A signaler que l’association Kafil El Yatim a procédé à la distribution de la viande à plus de 500 orphelins et veuves de la région et l’association El Irchad Oua El Islah quant à elle, a distribué de la viande 150 familles nécessiteuses issues de la famille de la tragédie nationale. A. Mohamed


>> Retour
les plus lus
>>Ain Nouissy : Projet d’assainissement lancé, non achevé au douar Amaria
>>Recrutement de saisonniers
>>Essor de la culture de la tomate
>>Soulagement des cafetiers et restaurateurs à la veille de la reprise
>>Des perturbations de l’approvisionnement de l’électricité dans quatre communes
>>La feuille de route dévoilée
>>Mise en place d'une équipe multidisciplinaire
>>Le développement de la coopération sécuritaire mise en avant
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives