Le covid-19 pénalise les malades du Sida

Le problème du transport se fait récurrent


Selon des sources de l'association "rêve de vivre positif " qui s’occupe des personnes malades du sida, on apprendra que ces derniers sont confrontés à un grave problème de transport, vu la pandémie du covid-19.

En effet sachant qu’une grande majorité de malades résident hors de la wilaya d’Oran, ces derniers se retrouvent ainsi pénalisés par le manque de transport pour venir effectuer leur contrôle et récupérer leur traitement. Face à cette situation, la seule alternative trouvée étant la prise en charge de distribution des médicaments par cette association qui est en contact avec d’autres associations. Toutes les personnes vivant avec le VIH doivent respecter l'ensemble des mesures préventives afin de minimiser leur exposition au virus à l’origine de la COVID-19 et d’éviter toute infection. Sachant que cette épidémie n’a cesse de prendre de l’ampleur, avec un nombre de personnes atteintes en constante augmentation. Par ailleurs et toujours selon cette même responsable de cette association qui nous expliquera également qu’à ce jour nous n’avons enregistré aucune rupture de stock depuis le dernier problème rencontré en ce début d’année, mais on a remarqué que les stocks de certains médicaments sont de plus en plus inférieurs à la normale. Mais nous continuons à espérer qu’en pareille situation nous n’irons pas vers une nouvelle rupture de stocks, sinon cela sera un vrai désastre. D’un autre coté et concernant les malades du VIH on apprendra également que deux parmi eux ont été atteint du covid-19 et pris en charge par le service de l’infectieux et ont répondu positivement aux traitements, on sauré qu’ils sont guéris. Ce qui est une grande chance et satisfaction pour ces malades, dira cette dernière. Dénoncée une première fois, la rupture des médicaments des malades du sida refait encore parlé d’elle. Il s’agit de toute une liste importante des molécules manquantes à la pharmacie du CHUO, vient d'être dressée. Contactée à cet effet la cellule de communication de cet hôpital nous dira qu’effectivement on enregistre une rupture de stocks, ajoutant qu’il s’agit d’un problème national. Une situation qui est plus d'inquiétante, apprendrons- nous de ces mêmes sources. Il importe de souligner que les ARV ralentissent la multiplication du VIH dans l'organisme. Zemmouri. L


>> Retour
les plus lus
>>Ain Nouissy : Projet d’assainissement lancé, non achevé au douar Amaria
>>Recrutement de saisonniers
>>Essor de la culture de la tomate
>>Soulagement des cafetiers et restaurateurs à la veille de la reprise
>>Des perturbations de l’approvisionnement de l’électricité dans quatre communes
>>La feuille de route dévoilée
>>Mise en place d'une équipe multidisciplinaire
>>Le développement de la coopération sécuritaire mise en avant
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives