FAF

Qui succédera à Kheïreddine Zetchi ?


Outre l’avenir du championnat professionnel de football, qui alimente chaque jours les chroniques et fait réagir grand et petit, la prochaine AG élective de la Fédération algérienne de football (FAF), continue également l’autre sujet d’actualité du moment surtout après l’annonce faite par le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, de ne pas briguer un second mandat.

Il a affirmé dans ce sens qu’il ne compte pas revenir sur sa décision. Une déclaration qui a fait sortir du bois, les candidats à la course pour Dely Brahim. Certains se sont prononcés comme Wadi Sadi, l’ex-coursier de l’EN qui a déclaré : « Je suis intéressé ». Mahfoud Kerbadj, l’ex-président de la LFP qui a rappelé son statut de commis de l’État et « ne ferme pas la porte ». Mais d’autres noms ont circulé en fonction des souhaits de certains médias qui tentent de revenir dans le circuit, après avoir été écartés par la direction de la nouvelle FAF depuis trois ans. On peut citer, Mohamed Mecherara, ex-président de la LFP et bras droit de Mohamed Raouraoua ou encore, l’ancien membre du BF, Djahid Zefzef. Le hic pour tous ces candidats que ce soit avec les anciens statuts ou les nouveaux amendés par l’Assemblée Générale de la FAF, tous ne remplissent pas les critères pour occuper le siège de Dely Brahim. La question que se pose l’opinion sportive est la suivante : Qui sera donc le successeur de l’actuel président de la Faf ? D’autres candidats potentiels sont annoncés dans les différents médias nationaux. Les noms d’Abdelkrim Medouar, d’Amar Bahloul, de Nadir Bouzenad et de Rachid Gasmi circulent. Les tractations vont bon train entre les différents acteurs de la scène footballistique nationale, chacun selon sa vision, ses affinités et ses intérêts afin de se mettre d’accord sur les personnalités qui se disputeront le fauteuil de président de la fédération algérienne de football. En plus des noms énoncés, d’autres acteurs connus pourront eux-aussi aspirer à briguer le prochain mandat de la FAF. La présentation des candidatures d’anciens dirigeants et d’anciens joueurs internationaux n’est pas à écarter du reste. L’ancien président de l’USM Alger et directeur général du CR Belouizdad, Saïd Allik, pourrait se lancer dans la course à la succession de Kheïreddine Zetchi. Toutefois, l’opinion sportive nationale pense la même chose: «On ne peut plus faire du nouveau avec de l’ancien, surtout que la quasi-totalité des acteurs actuels sont impliqués de près ou de loin par le passé dans les affaires louches du football algérien». Et là, l’Etat pourrait prendre les devants pour injecter du sang neuf et « placer » quelqu’un, certainement un jeune, dont les compétences pourront faire l’unanimité. Certaines indiscrétions et selon le désir des hautes autorités, ce poste pourrait être brigué par un ancien joueur international, même si aucun nom n’a été avancé. Attendons donc pour voir… Ali El Mahi


>> Retour
les plus lus
>>900m2 de forêt détruite dans un incendie
>> Le problème du transport se fait récurrent
>>Des poursuites judiciaires contre deux personnes
>>Agression contre des médecins du service covid19 du CHU
>> 10 ans de réclusion pour le mis en cause
>>"Dribat a beaucoup fait pour le développement du football"
>>La pêche "Alberta", la "star" des fruits d’été
>>Le président de la JS Kabylie condamné à deux mois de prison ferme
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives