Equipe nationale

Benrahma, une forte concurrence avec Belaïli ?


On ne le dira jamais assez : l’attaquant algérien de Brentford, Saïd Benrehma, ne cesse de monter en puissance. Il est en train de réaliser une fin de saison époustouflante avec son club qui voit ses chances sérieusement augmenter dans la course à l’accession en Premier League.

Evidemment, l’entraîneur de la sélection algérienne, Djamel Belmadi, qui apprécie les qualités de Benrahma, suit de près toutes ses performances. En entraîneur perfectionniste, Belmadi cherche toujours à améliorer les qualités de l’équipe nationale. Cela nous pousse à prédire l’intégration de Benrahma dans les plans des Verts, lui qui a été jusque-là considéré comme un plan B ou même C des différents sélectionneurs qui ont défilé à la barre technique du « Club Algérie ». Pour les observateurs, l’attaquant de Brentford menace même Youcef Belaïli, puisque les deux joueurs évoluent dans le même registre, c’est-à-dire comme milieu offensif gauche. Si jamais Belaïli mettait du temps pour trouver un club acquéreur, Benrahma pourrait en profiter pour lui chiper sa place dans le onze-type de Belmadi. En tout cas, l’actuel attaquant d’Al-Ahly Djeddah, qui a réussi à déloger Brahimi de l’équipe type des Fennecs depuis la précédente CAN, sait que pour garder son statut de titulaire indiscutable en équipe nationale, il doit se résoudre à trouver rapidement un club pour avoir des matches dans les jambes (il n’a pas joué depuis trois mois) ou réintégrer les rangs du Al-Ahly Djeddah, car aujourd’hui en enchaînant les matches et surtout les bonnes prestations, Benrahma se pose en sérieux candidat pour occuper le flanc gauche de l’attaque de l’équipe nationale. Le fait que Benrahma est pressenti également pour rejoindre un gros bras du championnat anglais, où il est notamment en contacts avancés avec Chelsea, devrait également conforter ses chances de s’imposer dans l’équipe type des Verts. Un probable transfert chez le club de la capitale anglaise lui permettra de s’épanouir davantage. Une chose est sûre, la concurrence sera très rude sur le flanc gauche de la sélection algérienne entre Benrahma et Belaïli, au grand bonheur de Belmadi qui aura du coup une marge de manœuvre importante pour toujours présenter un onze compétitif, lui qui insiste sur la nécessité de relever davantage le niveau de la sélection en prévision de ses prochains défis, à leur tête, le Mondial-2022 au Qatar.


>> Retour
les plus lus
>>900m2 de forêt détruite dans un incendie
>> Le problème du transport se fait récurrent
>>Des poursuites judiciaires contre deux personnes
>>Agression contre des médecins du service covid19 du CHU
>> 10 ans de réclusion pour le mis en cause
>>"Dribat a beaucoup fait pour le développement du football"
>>La pêche "Alberta", la "star" des fruits d’été
>>Le président de la JS Kabylie condamné à deux mois de prison ferme
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives