Hubert Velud, entraîneur de la JSK

«On ne doit pas s’enflammer»


Lors du point de presse qu’il a animé à l’issue du match face au Vita Club, le coach de la JSK Hubert Velud a exprimé sa satisfaction du résultat, ne cachant pas sa contrariété devant certaines questions des journalistes, ce qui en a surpris plus d’un.

«D’habitude, dans certains matchs, j’ai exprimé mes inquiétudes, mais là franchement c’est un match abouti, plein, avec beaucoup d’occasions et vous (il s’adresse aux journalistes), vous commencez par le plus mauvais. On a fait 95% de bon dans ce match. Les autres 5% reviennent au fait que nous n’avons pas marqué beaucoup de buts par rapport au nombre d’occasions. Mais bon, moi je regarde les 95%, si vous le permettez. On a été excellents, on a fait du pressing, on a mis du rythme, du mouvement, et grâce à ça, on a pu se procurer des occasions de buts. La victoire, je pense, est méritée», a asséné le coach kabyle. Il ajoutera : «Le plus compliqué pour nous c’était d’ouvrir le score impérativement, on ne s’est pas affolés, on a continué à jouer, c’était un match plein, un vrai match de coupe d’Afrique contre une bonne équipe. Vita Club est en reconstruction, mais on sent qu’ils ont du potentiel athlétique, il y a de l’impact physique, c’est une équipe de jeunes joueurs, c’est une équipe qui va progresser au fil du temps, donc c’est une grosse performance ce soir, pour un premier match de phase des poules après 10 ans. Je vais donc rester positif». Questionné sur les failles du couloir gauche, que se soit sur le plan défensif ou sur le plan offensif, le coach n’a pas pu retenir sa colère : «Je ne sais pas, je ne sais pas quoi répondre, je ne comprends pas, je n’ai pas compris la question… Côté gauche de l’attaque on a été bons, tout le monde a été bon ce soir, je ne comprends pas vos questions, vous avez tous des questions comme ça ? Comme les deux premières ?», a-t-il finalement répondu, après avoir failli quitter la salle. À propos du prochain match face à l’EST, Velud dira : «Nous allons bien gérer la préparation, notamment au niveau de la récupération. On a la chance de faire un déplacement pas trop long, donc ça va être gérable. L’EST, c’est un autre match. L’équipe a été championne d’Afrique deux fois de suite. Et là, avec vos questions à 100 balles, il va falloir se calmer un peu, car ça va être très difficile. L’Espérance de Tunis, il ne faut pas s’enflammer, on joue avec nos moyens. Pour l’instant, on a gagné notre première rencontre des poules et je suis très satisfait de mon groupe, c’est tout ce que je peux vous dire, voilà, merci», conclura le coach kabyle.


>> Retour
les plus lus
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives