Sidi Bel-Abbès

Pénurie du médicament « Duovic » pour le traitement des séropositives


Les malades dépistés séropositives revendiquent l’intervention des responsables, pour des solutions urgentes, face à la perturbation relevée dans l’approvisionnement avec le médicament ‘Duovic’, au niveau de la pharmacie centrale, de l’hôpital universitaire Abdelkader Hassani au chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel-Abbès.

Ce médicament est très essentiel dans la prise en charge médicale du patient dépisté séropositive ( un stade initial de la maladie du « Sida ») , son absence provoque une carence de la fiabilité du traitement connu sous le nom de la trithérapie, causant ainsi des infections chez les malades , dues essentiellement à une défaillance dans l’appareil immunitaire , ont indiqué des patients dans leurs témoignages, ajoutant qu’un simple rhume peut causer des séquelles importantes , notamment dans cette période de froid, l’administration courante de ce médicament , en l’associant à d’autres remèdes permet une vigueur et une résistance, et son arrêt brusque provoque une dégradation sensible dans l’état de santé de la personne atteinte du VIH, ont-ils précisé. Ces dernier mois les demandeurs de ce traitement font face aux excuses des pharmaciens , qui leur déclarent qu’une pénurie sensible du médicament en question , est enregistrée pas seulement à Sidi Bel-Abbès , mais au niveau de plusieurs autres wilayas , « les personnes aisées peuvent s’en procurer de l’étranger , mais avec des sommes onéreuses , et pour les infortunés pauvres, ils n’ont qu’à attendre , et s’armer de patience et d’espoir, ou s’éteindre à petit feu » a déclaré une patiente désappointée. Par ailleurs, les concernés ont manifesté leur mécontentement quant à la diminution de la période de la distribution du médicament ‘Duovic’ , quand il est abordable au niveau de la pharmacie centrale, et ce jusqu’à 18 jours d’intervalle, à cause de sa pénurie , cette procédure affecte négativement l’état de santé du malade , a-t-on affirmé, car il est recommandé de l’associer sans rupture avec les autres éléments médicamenteux dans la trithérapie, et le manque des doses de ce médicament, perturbe l’efficacité de ce traitement, expliquent-ils. Les concernés interpellent, en ce sens, les hauts responsables pour des solutions urgentes, afin de les sauver d’une mort certaine, ceci en leur réservant des quantités suffisante, et sans interruption au niveau de la pharmacie centrale, affirmant que leur état de santé ne peut pas attendre, et se dégrade facilement en l’absence du traitement.


>> Retour
les plus lus
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives