Mascara

Le Jujubier une plante médicinale menacée


Le jujubier commun est un arbuste épineux d’une hauteur de 5 à 12 mètres, avec des feuilles vert brillant à petites fleurs, il est de la famille des rhamnacées, originaire de Chine et répandu dans les régions Méditerranéennes, son fruit est comestible appelé le jujube.

Ces fruits sont des drupes à peau fine et brillante, à noyau dur et une chair peu juteuse, de couleur verte pistache, un peu farineuse de saveur douce et agréable. Souvent on passe près d’un petit arbre touffu plein d’épines, tout vert et pour lequel on n’accorde aucun intérêt ni importance, portant il prolifère discrètement partout en Algérie surtout dans les zones semi-aride au bas des montagnes ou les chèvres le prennent d’assaut dès qu’elles se trouvent en face de ces petits arbres qu’elles raffolent leurs petits fruits. Selon Docteur Ahmed Lakhdari, qui disait « peut être quelqu’un a déjà deviné l’identité de cet arbre rustique qui résiste à des températures négatives en hiver et caniculaires en été, il s’agit du jujubier classé comme arbre fruitier. On le retrouve principalement dans les zones tropicales et subtropicales d’Asie et d’Amériques. Aujourd’hui on le retrouve au sud de la France et surtout en Algérie, plus particulièrement dans la région d’Annaba surnommée la ville de jujubes ou l’on produit également un miel délicieux et très prisé appelé miel de jujubes, on le trouve également dans la wilaya de Mascara en particulier du côté des daïra de Hachem et Aouf et un peu moins à Ghriss, le fruit du jujubier contient environ 80 calories au 100 gr. Le jujube appelé datte chinoise est utilisé en Chine pour traiter les différentes maladies. Parmi les ingrédients actifs, on retrouve dans le jujube des Flavonoïdes, des Saponines, de l’acide bétulinique, de la vitamine C, des tanins et des alcaloïdes. Quant aux bienfaits du jujube, les propriétés médicinales se résument comme suit : Antiallergiques, Astringentes, Antioxydant, Antidiabétiques, Analgésiques, Hypoglycémiques, Calmants, Toniques, sédatives, Expectorantes, Emollientes. Les fruits et les graines du jujubier passent du vert au jaune puis au rouge, parfois au brun, elles sont utilisées pour divers usages pour soulager le stress, la dépression et l’anxiété. Le fruit a également des propriétés curatives pour le traitement de l’asthme, la bronchite, le diabète, les maladies inflammatoires de la peau, la perte d’appétit, la gale, les maladies du foie, le vieillissement prématuré et également la prévention des ulcères. En plus de son utilisation à des fins médicinales, le jujube est savoureux et est largement conseillé pour ses valeurs nutritives. Le jujube est riche en vitamine B et C, en béta-carotène, calcium, fer et phosphore, quant à l’écorce du fruit, il est indiqué pour le traitement de l’eczéma, la diarrhée et la stomatite. Les feuilles du jujubier peuvent aider à traiter le diabète et la pharyngite. Disait le docteur. Il ajoute qu’il est à signaler qu’une étude scientifique effectuée récemment chez des rats diabétiques, une supplémentation de ce fruit pendant deux semaines a occasionné une protection de l’organisme contre les changements biochimiques et histopatologiques causés par la maladie. Les médecins peuvent apporter des informations précieuses et des éclaircissements susceptibles d’enrichir davantage les données relatives à l’ensemble des propriétés nutritives et médicinales du jujubier et du fruit ». Si le jujubier a tous ses avantages dans le cadre médicinale, il demeure une plante nuisible pour le fellah, puisqu’elle pousse sous forme de buisson et occupe une bonne partie des terres ce qui l’empêche pour le labour et puis ces fellahs ont dans l’esprit que le jujubier fatigue la terre. Les spécialistes doivent s’y mettre pour protéger cette plante qui a beaucoup d’avantage en matière médicinale, les laboratoires doivent se mobiliser pour récolter ces jujubes et les mettre à la disposition des malades qui sont dans le besoin, le jujubier est très chassé par les fellahs, ils le traitent constamment, voulant le faite disparaître alors qu’il est d’une utilité en matière médicinale. B. Zouhier


>> Retour
les plus lus
>>L’EGT au centre d’un grand scandale financier
>>La commission des métiers à haute pénibilité installée "prochainement"
>>L'argent du recouvrement en urgence !
>>Les souscripteurs ne décolèrent pas et organisent un énième sit-in
>>Les voleurs se sont emparés cette fois de 650 millions de centimes
>>Naples s’intéresse toujours à Adam Ounas
>>Le wali inspecte les chantiers des Travaux publics
>>Les erreurs dans les actes notariés à l'ordre du jour, le 25 mai prochain
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives