MCO - Karaouzene désigné président

Le summum de la médiocrité !


La départ forcé de l’actionnaire majoritaire Belhadj Ahmed « Baba », doublé des hésitations de la filiale de Sonatrach, en l’occurrence Hyproc, a fait entrer le Mouloudia d’Oran dans une nébuleuse qui ne dit pas son nom à la vue de la montée au créneau des fans du club.

Ces derniers ne veulent plus entendre parler des autres actionnaires du club que sont Djebbari, Mehiaoui et Abdellilah qui, à l’affût de la temporisation de Hyproc pour prendre en main l’équipe, ont opté pour un nouveau président, à savoir Nacereddine Karaouzene, un promoteur, qui a été désigné avant-hier à la tête du MCO, dans la confusion la plus absolue. Cette désignation, qui ressemble surtout à une fuite en avant des dirigeants, a mis le feu aux poudres et a failli tourner à l’émeute au sein même de l’hôtel le Méridien dans lequel s’est tenue l’assemblée des actionnaires. Rappelons que l’AGEx qui a été reportée à plusieurs reprises, a vu cette fois la présence de quelques anciens joueurs et du président sortant, ainsi qu’un représentant de la société Hyproc. Deux actionnaires ont manqué à l’appel, à savoir Larbi Abdellilah et Tayeb Mahiaoui. C’est ainsi et afin de permettre au club de sortir de sa léthargie, les « décideurs » du MCO ont placé un homme d’affaires doublé de prometteur du nom de Karaouzene, qui est prêt à racheter toutes les actions mises sur le tapis et diriger en solo le club afin de sortir définitivement ce dernier des dédales de la Ligue 1 et lui permettre de jouer les premiers rôles comme dans l’ancien temps. Karaouzene veut l’appui des autorités afin de pouvoir travailler sans embûches ou toutes autres entraves venues d’ailleurs. Il se dit prêt à mettre le paquet pour un club qu’il connaît beaucoup car ayant aidé les autres catégories. Mais aussitôt installé, Karaouzene n’a pas été épargné par les supporters, qui ont fait irruption dans la salle pour faire entendre leurs voix. Le nouveau président du MCO s’est retrouvé nez à nez avec les quelques fans du Mouloudia, qui lui ont fait savoir qu’il n’était pas le bien venu. Un bras de fer qui risque de perdurer et faire imploser une équipe qui ne mérite guère ce nouveau coup, après avoir évité de justesse la relégation. QUI EST KARAOUZENE NACEREDDINE ? Pour l’instant, on ne sait que très peu de choses sur le nouveau président du MCO. « Je suis un promoteur et un fidèle supporter du Mouloudia depuis mon jeune âge. Je suis venu par amour au club, car j’entends souvent dire qu’à Oran, il y’a une crise d’hommes. C’est faux, car à Oran il y’a des gens comme moi, et peut être mieux que moi, qui sont jaloux pour cette ville », s’est contenté de dire à son sujet le nouveau boss du MCO. Selon des indiscrétions, Karaouzene est un ami très proche de Youssef Djebbari et il parait que c’est ce dernier qui a eu la « lumineuse » idée de le pousser au devant de la scène. Pour l’heure, Karaouzene se dit pressé d’entamer le recrutement, mais dans un club de l’envergure du Mouloudia, où la pression et les coups bas sont légions, nous sommes tentés de dire sans le risque de nous tromper, que ce promoteur, qui n’a en plus aucune expérience dans le monde du football, ne devrait pas tenir longtemps à son poste. Ali El Mahi


>> Retour
les plus lus
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives